D-E

21 articles

  • Despret : Vitalisation des savoirs et revitalisation des liens

    D-E

    Vincianne Despret à l’occasion du départ partiel de Jacques Beaujean du CFTF, lui a rendu cet hommage. Elle a utilisé avec humour, de manière brillante et plaisante, le modèle de la vignette du plaisir d’expérience partagé.
    Contenu pour les inscrits
  • Dessoy : Isomorphisme et changement

    D-E

    COMMENTAIRES A L’ETUDE DE CAS DU PETIT JEAN. ISOMORHISME ET CHANGEMENT par E.Dessoy. Le début du traitement institutionnel du petit Jean a mis évidence l’importance de l’ambiance et l’opportunité (...)
    Contenu pour les inscrits
  • Dessoy : L’EXPRESSION DES ÉMOTIONS DANS LA FAMILLE

    D-E

    Article paru dans la revue Thérapie familiale, Genève, 1988, vol. 9, n° 3, pp. 247-259. L’EXPRESSION DES ÉMOTIONS DANS LA FAMILLE De l’humeur à l’ambiance familiale : la boucle inaugurale* Il existe (...)
    Contenu pour les inscrits
  • Dessoy : LES ORIGINES DE L’APPROCHE SYSTEMIQUE

    D-E

    Cet article a été rédigé par le Professeur Etienne Dessoy dans un livre qui s’intitule L’homme et son milieu. Ce livre était destiné aux étudiants de l'université de liège et de Louvain.
    Contenu pour les inscrits
  • Dessoy : Terrorisme et démocratie : la mondialisation d’un processus pathogène Quand le monde se comporte comme une famille malade

    D-E

    Nous voudrions mettre en évidence les liens qui existent entre les problématiques que traitent les thérapeutes de famille, et les grands problèmes qui nous occupent aujourd'hui, par exemple, le terrorisme mondial. A partir des deux premières conditions nécessaires à l'avènement d'une organisation dynamique - la reconnaissance explicite d'une différence et la capacité des éléments différenciés à interagir entre eux de manière complémentaire, concurrente, symétrique et antagoniste -, il est déjà possible de mettre en évidence un commun dénominateur entre les comportements psychopathologiques de l'homme, la guérilla et le terrorisme : chacun d'eux introduit, par contrainte, une différence dans leur contexte respectif qui la refuse. Or, sans une différence reconnue et négociée, aucun contexte ne survit, ... sauf ceux dont nous allons parler, mais qui s'apparentent alors à des contextes rigides, source de souffrances de l'homme. Au cours du développement, nous mettrons en question l'excellence absolue de la démocratie : l'examen des rapports, entre des familles dynamiques et des familles rigides formant une même communauté, ainsi que l'examen des rapports entre certains Etats démocratiques et des Etats totalitaires permettent de constater que la santé et le dynamisme des uns est fonction de la rigidité des autres. Cette ouverture du champ de vision éclaire davantage la logique organisationnelle de certaines familles étendues et du terrorisme mondial, elle souligne ainsi l'étonnante similitude entre les problématiques micro et macro sociales, en reconnaissant à notre discipline des compétences pour aborder ces problèmes qui nous occupent aujourd'hui.
    Contenu pour les inscrits
  • Dessoy : Une modélisation de la communauté rigide La famille d’origine du père d’Anne.

    D-E

    Résumé Cet article présente une modélisation du clan dont le principe organisateur est un « antagonisme caché ». Les croyances familiales unissent l'ensemble des membres autour d'un projet commun lié au paraître et à l'avoir. Mais un sous-système se construit, qui réintroduit une différence dans ce monolithe, à partir de valeurs proches de l'être et de l'éprouvé, des valeurs liées à l'ambiance, à la spiritualité, à l'esthétique, à la souffrance et à la pathologie. Ce sous-système appelé « contestant caché », dissimulé dans le maquis familial, n'est reconnu par personne, et pourtant il agit avec autant de puissance que l'autre sous-système appelé « dominant », pour soutenir l'unité de la communauté, mais par des moyens radicalement opposés à ceux du sous-système « dominant ». Le processus organisateur du clan est donc animé par un antagonisme caché entre deux sous-systèmes dont chacun tente d'imposer ses propres moyens de produire l'unité, alors que le clan se nourrit de leur lutte sous-jacente.
    Contenu pour les inscrits
  • Dessoy : Le milieu humain 2ème partie

    D-E

    VERS UNE ORGANISATION DU MILIEU HUMAIN II . L’IMPACT DE L’ENFANT PSYCHOTIQUE SUR LE MILIEU FAMILIAL ET LE MILIEU INSTITUTIONNEL : UNE COLLABORATION ENTRE FAMILLE ET INSTITUTION ETUDE DE CAS . (...)
    Contenu pour les inscrits
  • DESSOY : Le refus de l’école

    D-E

    Le refus de l’école réf:Thérapie familiale 2004/1 (Vol. 25) Etienne DESSOY J’aborderai la question de la difficulté d’apprentissage scolaire par le biais de mon expérience d’enseignant et de mon (...)
    Contenu pour les inscrits
  • Duruz : ÊTRE PSYCHOTHÉRAPEUTE DEMAIN

    D-E

    ÊTRE PSYCHOTHÉRAPEUTE DEMAIN Nicolas DURUZ Résumé S’interrogeant sur l’avenir de la psychothérapie, l’auteur analyse deux défis de taille qu’elle a à relever et dont la résolution sera décisive selon (...)
    Contenu pour les inscrits
  • Duruz : L’anthropologie clinique au carrefour des psychotherapies

    D-E

    Résumé : L’individualisme qui caractérise la société démocratique moderne n’est pas sans conséquence sur le lien social ainsi que sur les institutions qui en sont garantes. Le champ de la psychothérapie n’échappe pas à cette évolution du contexte social qui est le sien, et s’en fait le reflet par une fragmentation toujours plus marquée des approches théoriques, et donc de ses méthodes. Dans ce contexte de morcellement du champ thérapeutique, la tendance à la spécialisation technique, ainsi qu’à la disqualification mutuelle des différents courants, fait parfois oublier l’objet même de la psychothérapie, à savoir, l’être humain en souffrance. Plus que jamais, il apparaît donc nécessaire, pour le devenir d’une psychothérapie à visage humain, que tout thérapeute prenne conscience de la portée et de la limite de l’approche à laquelle il prête obédience, relativement aux autres courants : il est ainsi invité au double travail de clarification épistémologique sur les présupposés implicites à sa théorie et méthode, et de distanciation affective à l’égard du courant théorique auquel il est rattaché. L’anthropologie clinique d’inspiration phénoménologique apporte les outils indispensables à un tel travail.
    Contenu pour les inscrits
  • Elkaïm : Pour repenser les systèmes

    D-E

    MONY ELKAIM . Pour repenser les systèmes VERS LA FIN DES ANNÉES SOIXANTE, je faisais un stage en pédopsychiatrie à Bruxelles et il m’avait semblé important de recevoir les enfants avec leurs (...)
    Contenu pour les inscrits