Gaillard : Techniques en thérapie systémique individuelle et modélisation des systèmes complexes

Jean-Paul Gaillard

Techniques en thérapie systémique individuelle et modélisation des systèmes complexes.

Résumé : récit d’une thérapie brève, en forme de danse d’évitement autour d’un événement traumatique sous amnésie, articulée autour des concepts systémiques de réducteur de complexité et de générateur de complication.

Mots clés : thérapie brève – clôture opérationnelle – auto-organisation – traumatisme – double contingence - réducteur de complexité – confiance - générateur de complication – défiance - viol - réalité.

Summary : account of a brief therapy, which involves avoidance of a traumatic event with amnesia. The discussion is linked with the systemic concepts of complexity reducer and complication generator.

Key words : brief therapy – operating closing – auto-organisation – traumatism - double contingency – complexity reducer - trust – complication generator - distrust – rape – reality.

Resumen : relato de une breve terapia en forma de danza de evitacion entorno a un acontecimiento traumatico en estado de amnesia, articulado entorno a conceptos systemicos de reductores de complejidad y genetores de complicacion.

Palabras claves : breve terapia – cierre operational - auto-organizacion – traumatismo – contingencia doble – reductor de complejidad – confianza – genetor de complicacion – desconfianza – violacion – realidad.


Nous proposons ici de larges extraits d’une thérapie systémique individuelle étroitement articulée sur deux concepts clés de l’approche systémique : les concepts de clôture opérationnelle et d’auto-organisation, et sur deux outils théorico-pratiques que nous élaborons actuellement : réducteurs de complexité et générateurs de complication.

Les modèles : de la métaphore à la traduction

.

La seconde cybernétique, avec Heinz Von Foerster, s’est fondée sur un modèle biologique : le modèle autopoïétique (Maturana, Varela, Uribe 1974), qui place la notion de clôture au centre des processus générateurs de complexification du vivant : pas d’auto-organisation possible sans clôture, pas de complexification possible sans auto-organisation.

Ce concept de clôture reste cependant un objet a priori peu aisé à manier ; de fait, nous entendons encore couramment parler d’ouverture du système (famille) comme d’un état souhaitable et de fermeture du système (famille) comme d’un état dommageable.

Il est vrai que les premières métaphores (et non pas des modélisations) tentées par les thérapeutes systémiciens ont pris pour sources des modèles physicalistes, en particulier autour du concept d’entropie. Nous oublions trop facilement que les systèmes ouverts dont il était alors question sont des machines thermodynamiques simples, pas vraiment des systèmes au sens où, s’il y a échange de matière, il n’y a pas auto-organisation.

Quant aux systèmes fermés, ce ne sont que des machines thermodynamiques triviales sans échange de matière, qui…

Pour avoir accès à ce contenu et à des centaines d’autres articles, vous devez faire une demande d’inscription.

Je m’inscris

Si vous avez déjà un compte, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.