Dessoy : Terrorisme et démocratie : la mondialisation d’un processus pathogène Quand le monde se comporte comme une famille malade…

Nous voudrions mettre en évidence les liens qui existent entre les problématiques que traitent les thérapeutes de famille, et les grands problèmes qui nous occupent aujourd’hui, par exemple, le terrorisme mondial. A partir des deux premières conditions nécessaires à l’avènement d’une organisation dynamique - la reconnaissance explicite d’une différence et la capacité des éléments différenciés à interagir entre eux de manière complémentaire, concurrente, symétrique et antagoniste -, il est déjà possible de mettre en évidence un commun dénominateur entre les comportements psychopathologiques de l’homme, la guérilla et le terrorisme : chacun d’eux introduit, par contrainte, une différence dans leur contexte respectif qui la refuse. Or, sans une différence reconnue et négociée, aucun contexte ne survit, … sauf ceux dont nous allons parler, mais qui s’apparentent alors à des contextes rigides, source de souffrances de l’homme.
Au cours du développement, nous mettrons en question l’excellence absolue de la démocratie : l’examen des rapports, entre des familles dynamiques et des familles rigides formant une même communauté, ainsi que l’examen des rapports entre certains Etats démocratiques et des Etats totalitaires permettent de constater que la santé et le dynamisme des uns est fonction de la rigidité des autres. Cette ouverture du champ de vision éclaire davantage la logique organisationnelle de certaines familles étendues et du terrorisme mondial, elle souligne ainsi l’étonnante similitude entre les problématiques micro et macro sociales, en reconnaissant à notre discipline des compétences pour aborder ces problèmes qui nous occupent aujourd’hui.

TERRORISME ET DEMOCRATIE : LA MONDIALISATION D’UN PROCESSUS PATHOGENE

Quand le monde se comporte comme une famille malade…

Etienne Dessoy [1]

•Réf : Dans Thérapie Familiale 2005/4 (Vol. 26)

Résumé :

Mots clés : terrorisme, guérilla, symptôme, famille, organisation, différence, démocratie, régime totalitaire.

Terrorism and democracy : globalization of a pathogenic process. When the world behaves like a sick family.

We would like to evidence the links existing between the problematics dealt by the family therapists, and the important problems we face today, for example, the wordl-wide terrorism. From the first two conditions required for the accession of a dynamic organisation - the explicit recognition of a difference and the ability of the differentiated elements to interact in a complementary, competing, symetrical and antagonist way - it is already possible to evidence a common denominator between man psychopathological behaviours, guerrilla warfare and terrorism : each of them introduces, by constraint, a difference in their respective context which denies it. In fact, without any recognised and negotiated difference, no context can survive, except those we will consider ; but these are more similar to rigid contexts, source of man sufferings. Along the development, we will question the absolute excellency of democracy : the observation of the relationships between dynamic families and rigid families constituting a same community, as well as the survey of the relationships between some democratic States and totalitarian States, allow us to note that the health and dynamism of the ones depend on the rigidity of the others. This widened field of vision better explains the organisational logic of some extended families and of the world-wide terrorism. So it emphasises the surprising similarity between micro and macro-social problematics, acknowledging to our discipline the competence to tackle the problems we meet today.

Keywords : terrorism, guerrilla…

Pour avoir accès à ce contenu et à des centaines d’autres articles, vous devez faire une demande d’inscription.

Je m’inscris

Si vous avez déjà un compte, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.