Demaret : Pérennité de l’anorexie mentale à travers ses formes passées et modernes : approche éthologique.

Pérennité de l’anorexie mentale à travers ses formes passées et modernes : approche éthologique.

par Albert Demaret

Avertissement : le texte qui suit m’a servi de guide pour l’exposé oral à Paris. Une version plus élaborée sera publiée dans la revue "Générations" avec les autres communications du colloque.

VI ème colloque de la Société Française de Thérapie Familiale
27 janvier 2001. Hôpital Georges Pompidou. Paris

L’éthologie

De nos jours, la plupart des "psys" savent que l’ethologie est l’étude des comportements des animaux et des humains observés dans leur milieu naturel.
Mais, il arrive assez souvent que les éditeurs ou leur personnel l’ignorent et "corrigent" d’autorité en "ethnologie" ou "étiologie" dans les titres et les mots-clés : si l’on n’est pas attentif, l’article est perdu pour les index.

En ce qui concerne les animaux, le milieu naturel, c’est l’environnement dans lequel ils vivent en liberté. Dans le cas des espèces sociales, la famille fait partie de cet environnement. Puisque nous sommes toujours des animaux, en tout cas que nous en venons, et que nous en gardons des marques,
l’étude éthologique des structures familiales chez les animaux ne devrait pas laisser indifférents les thérapeutes familiaux.
En ce qui concerne les humains, s’entendre sur ce qu’est le milieu naturel est plus compliqué:c’est moins l’environnement actuel que l’environnement primitif,…

Pour avoir accès à ce contenu et à des centaines d’autres articles, vous devez faire une demande d’inscription.

Je m’inscris

Si vous avez déjà un compte, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

À lire aussi…