Alcoolisme

3 articles

  • Rousseaux : L’alcoolique en famille – Dimensions familiales des alcoolismes et implications thérapeutiques. JP Rousseaux, Blandine Faoro-Kreit, Denis Hers

    Le symptôme comme apport singulier au savoir

    Les auteurs proposent d’une part, une approche qui dissocie les mécanismes qui président l’entrée du sujet dans l’alcoolisme de ceux qui l’y maintiennent. Ils souhaitent montrer qu’il convient de s’occuper d’abord de ces derniers et que ce n’est que bien souvent par la suite que les autres apparaissent. Ils proposent d’autre part, un modèle d’intervention qui tienne compte du degré d’autonomisation du patient par rapport à sa famille et à se liens d’enfance et de sa capacité à aimer et à travailler pour définir le degré de gravité de la pathologie et le pronostic thérapeutique. Le travail avec la famille est vu comme une condition indispensable avant et après toute intervention thérapeutique visant à modifier l’assuétude du patient alcoolique.
    Contenu pour les inscrits
  • Prendre en charge la souffrance à l’hôpital (suite)

    Échanges à partir des notes de lecture

    Suite du résumé du livre de Laurent Morasz, en complément du travail effectué par Catherine Bertrand et Virginie Deschamps PARTIE 3 : Prendre en charge la souffrance 8. Initier un travail de (...)
    Contenu pour les inscrits